ADN

Association pour la Démocratie à Nice et dans les Alpes Maritimes

01 octobre 2010

A Nice : Oui à Jean Paul II et rien pour lespauvres.

Cela se passe chez nous à Nice

Estrosi veut faire payer aux contribuables une statue du pape Jean Paul II et veut chasser les pauvres de la ville.
refugie
le conseil municipal de vendredi 17 septembre a adopté vendredi une délibération prévoyant l'installation de trois statues dans la commune : le Général de Gaulle, Albert Camus… et Jean-Paul II. 5cout du buste 7600 euros).L'opposition a rappelé le principe de laïcité et n'a pas voté cette délibération.

Et rien pour les pauvres
Intervention des policiers qui JETTENT les sacs de couchage, les vêtements, les papiers et les affaires personnelles régulièrement pour les SDF dormant en Centre-Ville (rappelons que ces faits constituent plusieurs délits: vol ou destruction volontaire de biens, privation de moyens essentiels à la subsistance, mise en danger de la vie d' autrui);
- Plus aucun lieu de distribution de nourriture dans le centre-ville (en 1997 les distributions de nourriture se faisaient aussi au Jardin Albert 1er, derrière Nice-Etoile, au Port,... tout cela a peu à peu disparu);

- Limitation discrimatoire de l'usage des douches situées sous l'Accueil de nuit. Notre intervention, alliée à celle du MRAP a permis que les demandeurs d'asile puissent à nouveau se doucher là-bas, il a fallu la menace d'un procès et cela n'est pas terminé puisque les sans-papiers ou ceux qui n'ont pas le BON papier ne peuvent toujours pas se doucher là-bas.
- La fermeture annoncée de l'Accueil de nuit pour ouvrir probablement une/des structure(s) plus périphériques;
- Plus de toilettes gratuites accessibles en Centre-ville (à l' hôpital Saint Roch pour ouvrir les toilettes il faut connaître le code (Code actuel: C1234));
Le but : avoir le moins possible de SDF en Centre-ville;La conséquence : des kilomètres à faire à pied tous les jours pour simplement survivre (manger, dormir, se doucher, toilettes, courrier, service sociaux, planquer ses affaires) imposés à une population affaiblie par définition.
Une politique plus efficace que celle de PEYRAT et effectuée en toute discrétion (car ceux qui devraient protester se taisent). Michel Abada




Posté par ademonice à 18:48 - Actualité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire